Emilie Jolie – Un conte musical de Philippe Chatel, écrit pour sa fille

 
 

Qui n’a jamais entendu le célèbre refrain « je m’appelle Emilie Jolie » ? Conte musical écrit par le compositeur Philippe Chatel pour sa fille, Emilie Jolie est aujourd’hui un grand classique et une véritable référence dans le domaine du spectacle pour enfants ; ses chansons immortelles émerveillent et enchantent les plus petits depuis 30 ans !

Arrangée par Jean-Louis Bucchi, la première version du conte sort en disque en 1979 : la bande originale d’Emilie Jolie réunit à l’époque les plus grands artistes francophones du moment comme Henri Salvador, Julien Clerc, Robert Charlebois, Georges Brassens, Sylvie Vartan, Françoise Hardy, Yves Simon, Alain Souchon, Louis Chedid, Laurent Voulzy ou encore Eddy Mitchell. Le spectacle connaît un franc succès (les critiques spectateurs et les commentaires sont très positifs) et le prénom est rapidement popularisé en France. En 1997, une deuxième version est produite : elle réunit à nouveau des artistes de renom comme Jacques Dutronc, Maurane, Alain Bashung, Axelle Red, Etienne Daho, Zazie, Johnny Hallyday ou encore Florent Pagny.

Adaptée plusieurs fois en films à la télévision (notamment en 1980 sur Antenne 2), au théâtre (en 1984 au Cirque d’hiver de Paris, en 2002 au Théâtre Mogador et en tournée jusqu’en 2005 dans tous les Zénith de France) et au cinéma (ce film est sorti au ciné en 2011, critique à retrouver sur allociné), la vie de la jeune Emilie séduit les enfants, des plus petits aux plus grands, depuis de nombreuses années (à partir de 3 ans).

Pour le plus grand bonheur du public, le spectacle Emilie Jolie sera de retour en France à partir de l’automne 2017 (du 21/10/17 au 07/01/18), sur la scène du théâtre Le Comédia (située au 4, boulevard de Strasbourg – Paris 10). Venez découvrir sa nouvelle mise en scène, ses acteurs, ses chanteurs, ses musiciens et ses danseurs talentueux, et vivre un moment fabuleux et exceptionnel avec vos enfants !

Emilie Jolie - de retour

« Emilie Jolie », une histoire musicale originale et attendrissante, écrite par Philippe Chatel

 

Les péripéties d’Emilie Jolie sont racontées par le conteur : seule dans son lit et effrayée par le noir de la nuit alors que ses parents sont sortis, elle trouve un livre d’images sur le sol de sa chambre. C’est la Chanson de la petite fille dans la chambre vide qui commence, interprétée par le conteur (vous pouvez retrouver toutes les chansons sur internet, en tapant « emilie jolie vidéo clip »).

La jeune enfant va alors plonger à l’intérieur du recueil, et vivre de folles aventures : elle croisera de nombreux personnages sur son chemin mais sa quête ultime restera de trouver le prince charmant.

Des rencontres inattendues et surprenantes !

 

Elle arrive tout d’abord dans un endroit où tout est bleu, de la terre du sol au soleil. Elle rencontre alors la bande des Lapins Bleus, qui lui confient leur grave problème : à chaque fois qu’il pleut, ils attrapent froid, ils se mettent à éternuer et deviennent alors entièrement rouges ! On retrouve cette drôle d’anecdote dans la Compagnie des lapins bleus.

Elle se retrouve ensuite au pied d’un immense arbre, sur lequel sont perchés de nombreux oiseaux : un de ces oiseaux s’approche d’elle. Elle se présente et lui demande de l’emmener avec lui dans le ciel. Il lui explique alors qu’elle a encore une multitude de choses à découvrir sur terre : c’est la Chanson d’Émilie Jolie et du grand oiseau, la plus connue du conte musical.

Emilie continue à parcourir les pages et rencontre une autruche attendrissante, qui rêve de devenir star de cabaret à Broadway ; elle plonge ensuite dans une page effrayante, la page de la sorcière. Cette dernière est triste et désespérée : tout le monde la pense très méchante, alors qu’elle attend seulement que l’amour d’un prince charmant vienne la sauver. L’enfant lui promet alors de partir à la recherche de l’amour de sa vie, avec l’aide précieuse du conteur.

Dans la page suivante, elle rencontre un ballet de baleines de parapluie et c’est la Chanson des baleines de parapluie qui débute : la jeune enfant a alors l’idée de demander aux lapins bleus de la rejoindre dans cette page, pour leur annoncer qu’elle a trouvé une solution à leur problème. Il leur suffit d’utiliser les parapluies pour ne plus devenir rouges lorsqu’il pleut ! C’est la Reprise de la Compagnie des lapins bleus.

Elle fait ensuite la connaissance d’un petit hérisson mélancolique et triste, que personne ne veut caresser de peur de se piquer : elle décide alors de le caresser et le rend heureux à nouveau (c’est la Chanson du hérisson).

Emilie Jolie - Hérisson

Emilie à la recherche du prince charmant

 

L’enfant continue à parcourir les pages à la recherche du prince charmant : elle rencontre un extra-terrestre qui adore écouter de la musique, un caillou solitaire abandonné par le petit Poucet dans la forêt, qu’elle ramasse pour qu’il ne soit plus seul (Chanson du petit caillou), et un coq et un âne.

La jeune enfant rencontre également une fleur qui a peur de faner sous les feuilles, et qu’elle décide de cueillir pour l’installer dans ses cheveux, et un loup maltraité par une grand-mère qu’elle s’empresse de réconforter et de réconcilier avec celle-ci (Chanson du loup). Elle tombe ensuite sur un raton-laveur qui rêve de devenir coloré, et à qui elle offre le blond de ses cheveux, le bleu de ses yeux et le rose de ses joues (c’est le raton-laveur-rêveur).

Elle se retrouve finalement dans une page toute blanche, ornée de grandes lettres (« F », « I » et « N ») ; elle comprend alors qu’elle est arrivée à la fin du livre et c’est le début de la fin qui résonne. Mais, n’ayant pas encore trouvé le prince charmant pour la sorcière, elle refuse de terminer l’histoire : le conteur crée alors lui-même le prince et les deux personnages tombent amoureux, alors même que le prince ne possède ni armure, ni cheval blanc.

Elle peut enfin s’endormir tranquillement dans son lit, bercée par la voix du conteur. Il lui souffle doucement que ses nouveaux amis l’attendront toute sa vie dans ce beau recueil d’images.

Des titres interprétés par les plus grands noms de la scène française

 

De Johnny Hallyday à Michel Fugain, en passant par Philippe Chatel, Alain Chamfort, Etienne Daho, Lara Fabian ou encore Zazie, plusieurs grands artistes francophones ont prêté leur voix au conte musical, dans sa première version en 1979 et dans la version de 1997. Ce sont Henri Salvador et Jacques Dutronc qui se sont vus confier le rôle du conteur : ce sont donc eux qui lancent les rencontres de la petite Émilie.

Henri Salvador et Jacques Dutronc : des conteurs de talent pour des rencontres touchantes

 

Les paroles de l’aventure musicale sont aujourd’hui largement connues du grand public : les titres ont été interprétés par des grands noms de la scène française, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Le conteur est interprété par Henri Salvador en 1979 et par Jacques Dutronc dans la version de 1997 ; ce sont donc ces deux grands artistes qui chantent les trois titres lançant et clôturant l’aventure.

Les rencontres de la jeune enfant sont contées par deux grands chanteurs francophones ; ils partagent l’interprétation du conte avec d’autres artistes de renom.

Michel Fugain, Julien Clerc, Sylvie Vartan,… : des artistes de renom pour interpréter des mélodies qui ont bercé notre enfance et émerveillé tant de générations

 

La Chanson de la Compagnie des lapins bleus est chantée par le lapin bleu, interprété par Robert Charlebois en 1979 et par Michel Fugain en 1997. Ils sont également les interprètes de la Reprise de la Compagnie des lapins bleus. Le grand oiseau est interprété par Julien Clerc puis par Johnny Hallyday ; la petite Émilie Jolie est jouée par Séverine Vincent en 1979 et par Natacha Boulenger en 1997.

Ce sont Sylvie Vartan (en 1979) et Maurane (en 1997) qui tiennent le rôle de l’autruche ; la sorcière quant à elle est jouée par Françoise Hardy, puis par Axelle Red. La baleine de parapluie est interprétée par Isabelle Mayereau puis par Zazie ; le hérisson est joué par Georges Brassens en 1979 et par Khaled en 1997.

L’extra-terrestre A440 est interprété par Bernard Paganotti dans la version originale, puis par Philippe Chatel ; Yves Simon puis Alain Chamfort prêtent leur voix au petit caillou et ce sont Alain Souchon et Laurent Voulzy, puis Arnold Turboust et Etienne Daho qui interprètent le coq et l’âne, respectivement en 1979 et en 1997.

Le loup et la grand-mère sont interprétés par Eddy Mitchell et Raymonde Vattier, et par Alain Bashung et Danielle Darrieux. Ce sont Louis Chedid et Art Mengo qui jouent le rôle du raton-laveur-rêveur. Le prince charmant débutant est interprété par Philippe Chatel en 1979, puis par Florent Pagny en 1997.

Les chansons de l’horloge et de la petite fleur triste ont été ajoutées dans la version de 1997 ; elles sont interprétées par Danielle Darrieux et par Lara Fabian.

Rendez-vous vite dans un point de vente, comme la Fnac par exemple, pour acheter votre billet pour le spectacle !

Emilie Jolie - Fin

212