Républicain Lorrain – Gloria

https://www.republicain-lorrain.fr/art-et-culture/2017/11/15/la-messine-gloria-dans-la-grenouillere-d-emilie-jolie

La Messine Gloria dans la grenouillère d’Émilie Jolie
En plein rêve depuis deux ans, Gloria Palermo De Blasi, la jeune chanteuse messine des Kids United, interprète désormais le rôle d’Émilie Jolie sur scène à Paris, avant Metz et Strasbourg. Et la magie opère.
Par Philippe MARQUE – 15 nov. 2017 à 05:00 – Temps de lecture : 3 min

« Je m’appelle Émilie Jolie… » Près de quarante ans après la première interprétation de Séverine Vincent et Julien Clerc, Gloria chante à son tour en duo avec Vincent Heden, alias le Grand Oiseau, la chanson phare du conte. Photo ©www.patrickcarpentier.com

Une demi-heure avant son entrée en scène, on la retrouve occupée à pousser, sur la moquette des coulisses du Comédia, un petit cochon mécanique. Gloria Palermo De Blasi, 10 ans, est bien une enfant de son âge, même si elle n’en a pas tout à fait la vie. Depuis le 21 octobre, la chanteuse messine, qui connaît un succès monstrueux avec les Kids United (trois albums et 1,5 million d’exemplaires écoulés), est Émilie Jolie dans ce théâtre parisien de 800 places, à cinq minutes à pied de la gare de l’Est. Sans doute le plus beau rôle qu’une enfant puisse décrocher. Elle le partage avec deux autres comédiennes, législation sur le travail des enfants oblige.

Brassens, Bashung, Dutronc, Françoise Hardy, Henri Salvador, Souchon, Voulzy ou Sylvie Vartan, les plus grands ont chanté ce conte musical indémodable signé par Philippe Chatel en 1979. Aujourd’hui, c’est Gloria qui focalise l’attention, sans vraiment s’en rendre compte. Disney Chanel, France Bleu, les médias sont là pour ce petit phénomène à la voix d’or, qui ne tient pas en place et que rien ne désarçonne. Sa jolie et espiègle frimousse disparaît derrière l’énorme bouquet d’œillets qu’elle reçoit dans sa loge. Un mot l’accompagne : « Merde pour tout à l’heure. » Il est signé Oscar Sisto, le professeur d’art dramatique popularisé par la Star Academy.

Fraîcheur et spontanéité

Sur scène, Gloria est la même : montée sur ressort, pendant plus d’une heure. Dans sa grenouillère blanche parsemée d’étoiles rouges, elle embrasse les lapins bleus, étreint la sorcière, console l’horloge, se pique au hérisson, fait un câlin au caillou, danse avec l’autruche ou tutoie l’extraterrestre. Elle se joue même des quatre musiciens présents eux aussi sur scène pour rythmer ce défilé coloré. « Les chansons lui vont comme un gant et surtout, on croit à son personnage. On a vraiment l’impression que le spectacle sort de son imaginaire », s’enthousiasme Oscar Sisto à la tombée du rideau.

Gloria a la blondeur, les grands yeux clairs et les joues roses du personnage. Mais pas que, selon Laurent Serrano, son metteur en scène : « On l’a d’abord choisie parce qu’elle chante super bien. Gloria est étonnante de fraîcheur et de spontanéité et intègre très rapidement ce qu’on attend d’elle. Elle est bien dans ses baskets, tout en restant une petite fille de 10 ans, ce qui est très important au niveau du rôle. Enfin, la scène ne lui fait pas peur. » Normal, la demoiselle a déjà derrière elle 70 zéniths avec les Kids. « Oui mais là, je suis la seule enfant », objecte Gloria, ultra à son aise dans ce monde d’adultes. « Cette histoire m’a toujours fait rêver. À l’âge de 4 ans, je chantais déjà les chansons », confie celle qui a fait sienne la phrase emblématique du conte : « Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve… »

0
0

307,513 total views, 164 views today